Making-of du court-métrage sur l’estime de soi produit par la commission prévention du CMJ

You must need to login..!

Description

Vélizy TV a assisté au tournage du « court-métrage sur l’estime de soi » produit par les jeunes de la commission prévention du Conseil Municipal des Jeunes. Après la réalisation d’un clip contre le harcèlement scolaire – marqueur du précédent mandat du CMJ – les jeunes de la commission prévention ont décidé d’aller plus loin en travaillant autour de la thématique de l’estime de soi. Un reportage signé Aurore Gorlier.

A l’adolescence, prendre confiance en soi

Permanences dans les collèges, point écoute jeunes avec le Pejap, animateurs au service jeunesse, sont autant d’investissements de la municipalité pour créer et entretenir un lien de confiance avec ses jeunes. Lors de leur weekend d’intégration à fin novembre, les 29 jeunes du Conseil Municipal des Jeunes ont voté la création d’une commission prévention pour un mandat de 2 ans – commission composée de 7 jeunes dont 4 élémentaires et 3 collégiennes.

La pré-adolescence, l’adolescence, sont des périodes de transition riches en bouleversements. Et l’ère des médias sociaux fragilise encore plus leur estime d’eux-mêmes. Très inspirés par le clip sur le harcèlement du précédent mandat et fort de leurs propres expériences les jeunes de la commission ont décidé de délier les langues au travers d’un court-métrage sur l’estime de soi.

Un projet en groupe, encadré par le service jeunesse

Marilou, (élève de 5ème), Maire du CMJ et élue de la commission prévention a été à l’initiative du projet. Et sans pression Candice Gorlier, l’animatrice référente de cette commission a accompagné les jeunes dans la prise de conscience de ce que représente la nature et la structure de l’estime de soi. Consciente qu’aucune méthode ni système ne vous diront comment s’aimer, elle et son équipe ont créé un cadre propice à la prise de parole de chacun y compris les plus jeunes.

Benjamin Perron, l’animateur multimédia du service jeunesse et réalisateur attentif de leur court-métrage les a accompagné tout au long du processus de production. Une voix-off et des scènes cauchemardesques ont été inventées pour suggérer la subjectivité de ce héros que l’on ne voit pas – nommé Léo. Obsession de soi, solitude, sentiment d’imposture, difficultés personnelles, dépendance vis à vis des normes, doute, esprit de contradiction, fierté excessive, sont plusieurs causes responsables d’une perte d’estime mises en scène dans ce court-métrage.

C’est sur un terrain de basketball que tout se jouera. Léo soutenu par son amie Léna, cessera de se faire plus petit qu’il n’est pour déployer progressivement toute sa lumière. Et c’est cette fois Candice, avec ses 16 ans de basketball derrière elle, qui prendra la caméra pour suggérer la puissance vitale de Léo dans toute sa splendeur. La commission prévention fera apparaître les émotions, les pensées et les ressentis de Léo grâce à sa voix off. Rendez-vous à la fin de l’été pour découvrir ce court-métrage immersif des plus ambitieux !

Laisser un commentaire