Vélizy TV à la rencontre de la classe médias du collège Saint-Exupéry

Petits Frères des Pauvres : un après-midi au service d’autrui

0

Le samedi 22 octobre dernier, l’antenne vélizienne de l’association Petits Frères des Pauvres a organisé un “moment convivial”. Au programme : bonne humeur, partage et convivialité.

Il est 15h, les allers-retours entre le salon et la cuisine du numéro 32 de la rue Albert Sarraut à Versailles s’enchaînent. Derrière la façade bleue sur laquelle se distingue, écrit en blanc, le nom “Petits Frères des Pauvres”, toutes et tous ont déjà le sourire aux lèvres. Prêts à commencer ces quelques heures de bonheur, permises grâce aux bénévoles de l’antenne vélizienne de l’association Petits Frères des Pauvres.

Autour de la table, ils sont déjà 9. La cuisine grouille encore et Laura-Alexia Binder, bénévole et organisatrice de cet après-midi convivial, s’affaire pour les derniers préparatifs, les bras chargés. Il ne manque que Keythe Unold, bénévole et deuxième organisatrice de cet événement, et la personne qu’elle accompagne pour que ce “moment convivial” puisse commencer. 15h13, tout le monde est là. Les allers-retours se font rares. Chacun s’assoit progressivement autour de la table formée en U pour l’occasion. La porte reste ouverte sur la rue, laissant entrer les rayons de soleil encore chauds pour un après-midi d’octobre. 

La bénévole Laura-Alexia Binder termine les préparatifs en cuisine avant le début de l’événement – Crédit : Loïs Larges

Dès lors, le silence n’est pas roi. Chacun y va de son anecdote et donne un peu de lui pour faire vivre les cœurs, les âmes et les esprits réunis dans cette salle. Les sourires sont sincères, les échanges sont honnêtes. Un seul mot d’ordre : le partage. 

À l’approche de l’hiver, ces moments sont d’autant plus importants pour les personnes âgées. Ces dernières représentent 1/5 de la population française en 2022, soit plus de 13 millions de personnes. Parmi elles, plus de 2 millions souffrent d’isolement, dont 500.000 d’isolement extrême selon les données d’une étude menée par Petits Frères des Pauvres en 2021. Sans aucun lien avec des amis, de la famille ou même du voisinage, ces personnes sont dites en état de “mort sociale” et cela peut avoir de graves conséquences. Par ailleurs, toujours parmi les 13 millions de personnes âgées recensées en France, plus d’un million vit sous le seuil de pauvreté selon une étude de l’INSEE parue en 2018. Parce que la précarité aggrave l’isolement, les actions menées par Petits Frères des Pauvres semblent prendre tout leur sens face à un tel constat.

Si aujourd’hui tout se passe à Versailles, c’est grâce à Anne-Claude Latournald, chargée de développement social des antennes Petits Frères des Pauvres de Versailles, Saint-Germain en Laye mais aussi Vélizy. Faute de locaux à Vélizy, elle est parvenue à organiser l’événement dans une ville voisine. “Le plus important, c’est de se retrouver”, dit-elle en s’adressant à toute la table. Les derniers “moments conviviaux” ont lieu tous les trois mois en moyenne, les derniers remontant à Pâques et au mois d’août. 

Après ces mots qui ne représentent que trop bien l’ambiance de cette journée, chacun prend le temps de se servir un verre ou une assiette. Au menu, du fait-maison : gâteau au chocolat, cake salé, feuilletés saucisses… Il y en a pour tous les goûts ! La table est pleine et les assiettes sont servies. Tous les regards sont désormais tournés vers une seule personne : Stéphanie Dumont alias Alma Latina car “je ne fais jamais les choses sans y mettre toute mon âme”. 

Alma Latina était l’invitée de ce “moment convivial” pour animer ces quelques heures en chansons – Crédit : Loïs Larges

Dans cette salle où règnent les ballons de baudruche, les étagères remplies de livres ou les bibelots en tous genres, Alma Latina a trouvé la place d’installer ses jeux de lumière. L’artiste n’a pas lésiné sur les moyens pour rendre ce moment unique. Vêtue d’une tenue typiquement espagnole apparentée au flamenco, elle porte le micro à sa bouche et commence par une phrase des plus sincères : “j’adore le public que j’ai devant moi aujourd’hui”. Entre humour et énergie, elle rend ce moment précieux pour celles et ceux qui savent l’apprécier. Au rythme de Dalida, Patrick Bruel ou même Desireless, l’ambiance est à la fête ! Les mains tapent en rythme, les corps se balancent, les refrains sont chantés en chœur… chacun a su prouver que danser et chanter n’a pas d’âge. Pendant les deux heures et demie, rien ne semblait en mesure de gâcher ni même égaler ce moment d’une rare convivialité. 

Qu’est-ce-que Petits Frères des Pauvres ?

“Non à l’isolement de nos aînés”, c’est le slogan que vous verrez juste en-dessous du logo de l’association si vous vous rendez sur leur site juste ici.

L’association est le fruit de l’élan philanthrope d’Armand Marquiset en 1946, alors alerté par la situation des personnes âgées qui constituaient la tranche d’âge la plus pauvre au sortir de la guerre. Reposant sur des valeurs de dignité, de liberté, de fraternité ou encore de fidélité, les 15.000 bénévoles de Petits Frères des Pauvres s’efforcent chaque jour pour accompagner, agir et alerter sur la situation de nos aînés. En 2021, c’est plus de 31.000 personnes qui ont été aidéesSi l’association Petits Frères des Pauvres porte des valeurs qui vous sont chères, vous pouvez devenir bénévole en remplissant le formulaire disponible sur leur site internet ou les soutenir par un don du montant de votre choix.

Facebook
Twitter
LinkedIn

NEWSLETTER VÉLIZY TV

TOUTE L'ACTUALITÉ DE VOTRE VILLE !

Chaque semaine, recevez les JT, reportages et infos écrites directement sur votre adresse E-mail, restez au plus proche de l’actualité de Vélizy-Villacoublay !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents