Vélizy TV à la rencontre de la classe médias du collège Saint-Exupéry

Ni animal, ni végétal : le règne fongique !

Lire la vidéo

0

L’automne est particulièrement propice à la cueillette des champignons. Vélizy TV a suivi David Defianas et son camarade en cueillette dans notre forêt et chez l’un des derniers producteurs de champignons en carrière souterraine de la région. Un reportage signé Aurore Gorlier.

QUAND DEUX ÂMES DE CUEILLEURS SE RENCONTRENT À VÉLIZY…

David Defianas, est le référent du contrat champignons chez Bonamappétit. Il habite et travaille à Vélizy depuis 20 ans et rejoint l’AMAP dès sa création en 2012. Sa passion pour la traque aux champignons comestibles, il la partage avec Julien-Pierre Lepillet, un cueilleur et connaisseur du règne fongique. La cueillette est toujours pour eux l’occasion de partager de bons moments en famille ou entre amis. Mais leur motivation finale reste de déguster leurs prélèvements.

LES PROCÉDURES ET BONNES PRATIQUES EN CUEILLETTE

La préservation du patrimoine naturel passe par quelques bons gestes à adopter : “on coupe le champignon, on ne l’arrache pas“. Le cueilleur doit couper les champignons avec un couteau au lieu de les arracher afin de ne pas abîmer le mycélium. De même, un bon cueilleur laisse en place les vieux champignons ainsi que les champignons non comestibles. De surcroît, il ne piétine pas non plus la zone où ils poussent. Par respect pour la vitalité de l’écosystème forestier, il est donc fortement recommandé de rester sur les sentiers.

Dans les forêts publiques, gérées par l’ONF, la cueillette non commerciale est tolérée. Cependant, gare aux excès, on vous rappelle ce que dit le code forestier : pour la consommation personnelle, la cueillette des champignons est autorisée jusqu’à 5 litres par personne et par jour, toutes variétés confondues. Les choses changent au-dessus de cette quantité : “entre 5 et 10 litres de champignons ramassés c’est une contravention de 4e classe à 135 euros. Au-dessus de 10 litres c’est considéré comme du vol, donc un délit réprimé par le code pénal. La sanctionpeut aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende“.

LES CHAMPIGNONS COMESTIBLES DE LA FORÊT DE MEUDON

Parmi les très bons comestibles, David Defianas nous dit qu’on peut trouver à Vélizy des cèpes, des bolets, et des trompettes de la mort essentiellement. Dans le reportage, Julien-Pierre cite lui par exemple :

  • Cèpes de Bordeaux (à ne pas confondre avec le bolet de fiel, qui a les pores roses et une chair atrocement amère ; et aussi avec le bolet bai)
  • Coulemelle (Lépiote élevée, géante du genre qui aime les terrains acides. À ne pas confondre avec la lépiote déguenillée ni avec Macrolepiota venenata toxique, dont le pied plus trapu, se termine par un très gros bulbe)
  • Pied bleu (Lepista nuda, à ne pas confondre avec certain cortinaires de couleur analogue)
  • Vesse-de-loup perlée (Lycoperdon perlatum)
  • Russule 

GARE AUX CHAMPIGNONS TOXIQUES !

À Vélizy, on recense de nombreuses espèces toxiques. Ne vous auto-proclamez pas expert en cueillette. En cas de doute, ne touchez pas les champignons à mains nues et vérifiez vos prélèvements auprès d’un pharmacien mycologue. 

SOS antipoison 78 : 01 40 05 48 48

  • Amanite phalloïde : elle est responsable de plus de 90% des empoisonnements mortels par les champignons recensés en France. Un seul spécimen peut tuer une personne adulte. Sa variété blanche donne lieu à de plus grandes possibilités de confusion. Les symptômes apparaissent entre six et vingt-quatre heures après l’ingestion, et l’issue est souvent fatale.
  • Amanite printanière : une espèce mortelle.
  • Amanite panthère : elle vit en petits groupes et provoque des troubles gastro-intestinaux majeurs et, en outre, des phénomènes psychiques sous forme de délire gai ou furieux, selon le tempérament du consommateur.
  • Amanite tue-mouches : Outre les violents troubles gastro-intestinaux, elle provoque de graves crises de démence.

QU’EST-CE QU’UNE AMAP ?

Une AMAP est une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne. Ce type d’association permet à des agriculteurs locaux de tisser un lien fort avec les citoyens sous la forme de circuits courts puisque sans intermédiaire. Ils fournissent des produits de saison, labellisés bio, tout au long de l’année. En échange, l’amapien s’engage sous la forme d’un contrat annuel qui assure au producteur un revenu connu à l’avance. Mais cela dépasse de loin la simple relation commerciale, puisqu’une AMAP se doit d’être solidaire avec ses producteurs en cas de coup dur. 

L’AMAP de Vélizy, Bon’amappétit, permet ainsi aux Véliziens de s’approvisionner hebdomadairement ou mensuellement en légumes (à la ferme de Gaël Silly), fruits (maison Gaillard), pains et farine (La Budinerie et Faire son pain bio), pâtes et légumes secs (Ferme Lafouasse), champignons (La Marianne), oeufs, viande, fromages et d’autres produits plus ponctuellement comme le miel ou les châtaignes. Pour plus d’informations, vous pouvez visiter le site de Bonamappétit, ou les contacter. 

LE PRODUCTEUR DE CHAMPIGNONS DE BON’AMAPPÉTIT 

Dans le cas des champignons, Bon’amappétit travaille avec Bruno Zamblera et Sandrine Picconi qui exploitent la champignonnière de la Marianne (page Facebook) à Méry sur Oise (95). L’Amap vélizienne propose un contrat sur 10 mois par lequel, l’amapien s’engage sur un petit panier (500g de champignons de Paris), ou un panier moyen (ce qui ajoute 500 g d’une autre variété) ou un grand panier (ce qui ajoute encore une variété supplémentaire). Les champignons sont livrés une fois par mois lors de la distribution. Ce contrat est accessible aux membres de l’AMAP qui sont intéressés. Pour adhérer à l’AMAP vous pouvez trouver le bulletin d’adhésion ici.

Bruno et Sandrine produisent les meilleurs champignons de Paris de la région dans une ancienne carrière d’extraction de pierre de taille. Ils proposent également :

  • Shiitake ou lentin du chêne (Lentinula edodes) plus protéiné que le steak (fortifiant et action bénéfique sur le système nerveux central, le transit, la jeunesse)
  • Pleurote rose, grise ou jaune
  • Pholiote du peuplier

SI VOUS SAVEZ LES CUISINER, ILS SONT TRÈS INTÉRESSANTS !

L’automne est leur saison par excellence et ils proposent des nutriments adaptés à cette période de l’année. Ils sont riches en : cuivre/sélénium pour booster le système immunitaire, en phosphore pour aider les cellules à produire de l’énergie, en potassium pour contribuer à la fonction musculaire, en vitamine D pour aider à fixer le calcium sur les os, en protéines : 2 à 5 g pour 100 g. De quoi réjouir vos papilles ! Ici, quelques recettes en bonus.

Ils sont aussi excellents pour leur propriétés anti-microbiennes et immunomodulatrices.

Facebook
Twitter
LinkedIn

NEWSLETTER VÉLIZY TV

TOUTE L'ACTUALITÉ DE VOTRE VILLE !

Chaque semaine, recevez les JT, reportages et infos écrites directement sur votre adresse E-mail, restez au plus proche de l’actualité de Vélizy-Villacoublay !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents