Vélizy TV à la rencontre de la classe médias du collège Saint-Exupéry

L’exposition philatélique présente la collection phare d’Alain Israël

Lire la vidéo

0

Les samedi 22 et dimanche 23 octobre, la salle Maurice Ravel s’est dressée de rouge et de blanc pour mettre à l’honneur la Croix-Rouge. Passionnés et négociants se sont retrouvés au milieu des collections, toutes plus rares et précieuses.

Le temps d’un week-end, la salle Maurice Ravel a mis à l’honneur Henry Dunant et sa fondation au travers d’une exposition qui regorgeait de collections en tous genres : photographies, tenues officielles de l’époque, médailles… L’homme a fondé la Croix-Rouge en 1859 après la bataille de Solférino avant de recevoir le premier prix Nobel de la paix en 1901.

Mais, parmi tous ces précieux objets, une collection se démarque. C’est celle d’Alain Israël, Président du Club thématique Croix-Rouge. Dans ce sujet, il nous présente sa précieuse collection d’objets liés aux quatre premiers timbres de la Poste au profit de la Croix-Rouge. 

 

1914 – LE PREMIER TIMBRE

Image extraite du reportage – Crédit : Loïs Larges

Le premier timbre de la Poste au profit de la Croix-Rouge française remonte au début de la Première Guerre mondiale, en 1914. Il s’agissait d’un timbre rouge au format portrait de type semeuse camée (une allégorie de la France agricole), un timbre d’usage courant en France dont la première émission date d’avril 1906. C’est pourquoi ce timbre était un timbre provisoire puisqu’il n’avait aucune particularité liée à la Croix-Rouge hormis le dessin d’une petite croix rouge avec la mention “5 centimes” en bas au centre du timbre.

La collection d’Alain Israël est riche de nombreux documents et objets liés à ce timbre, dont une planche intacte de 150 timbres coupée par un millésime indiquant “1914” et des lettres affranchies de ce timbre.

 

1915 – LE DEUXIÈME TIMBRE

Image extraite du reportage – Crédit : Loïs Larges

L’année suivante, le premier timbre dit réel voit le jour. Là encore, il s’agit d’un timbre rouge de type semeuse camée dont le visuel est exactement le même que le premier timbre provisoire. Seules différences : une bande blanche indiquant “5 centimes” directement incrustée en bas à gauche du timbre et la mention “Croix-Rouge” sur le côté vertical droit du timbre. C’était un moyen d’exposer concrètement que 5 centimes des 15 centimes que coûtent ce timbre seraient reversés à la Croix-Rouge à chaque achat. 

Concernant ce deuxième timbre, Alain Israël en possède une planche “que même la Poste ne possède pas” selon ses mots dans le reportage. Il nous montre également une des deux affiches publicitaires de l’époque qui étaient placardées dans les bureaux de tabac pour inciter les Français à l’achat. Alain Israël nous indique également que le premier carnet de 10 timbres au monde est sorti de cette planche.

 

1918 – LE TROISIÈME TIMBRE

Image extraite du reportage – Crédit : Loïs Larges

Arrivée la fin de la guerre, un nouveau timbre au profit de la Croix-Rouge voit le jour. Cette fois, le rouge et le format portrait ont tiré leur révérence pour laisser place au paysage à dominantes noire et rouge. Ce nouveau timbre représente le navire baptisé “Asturias”, un paquebot devenu navire-hôpital en 1914. Aux côtés de ce bateau sont également représentés un train, une voiture et une infirmière. Le prix (15 centimes) ainsi que les 5 centimes reversés à la Croix-Rouge sont également mentionnés en bas du timbre. 

De ce timbre, Alain Israël possède une planche extrêmement rare de 75 timbres ainsi que plusieurs lettres affranchies de ce timbre et une nouvelle affiche publicitaire.

 

1939 – LE QUATRIÈME TIMBRE

Image extraite du reportage – Crédit : Loïs Larges

Plus de deux décennies plus tard, le quatrième timbre au profit de la Croix-Rouge sort alors que la Seconde Guerre mondiale commence. C’est également l’année du 75ème anniversaire de l’association. Ce timbre est appelé “L’infirmière” pour ce qu’il représente : le portrait d’une infirmière en tenue et tournée vers la gauche. Un liseret noir indiquant “75ème anniversaire – Fondation de la Croix-Rouge” entoure ce portrait à dominante turquoise. Comme ses deux derniers ancêtres, le prix (90 centimes) et la part reversée à la Croix-Rouge (35 centimes) sont indiqués sur le timbre, en bas à droite sur celui-ci. 

Alain Israël nous explique la particularité de ce timbre : il est le premier timbre sorti en 3 couleurs car sorti sur des rotatives où il est possible de voir la décomposition. Là encore, il en possède plusieurs lettres affranchies ainsi qu’une planche. 

Pour cette année, la Poste a mis en circulation le 24 octobre dernier un bloc-feuillet de 3 timbres sur le thème du Droit International Humanitaire. Cette dernière édition coûte 5,48 euros dont 2 euros sont reversés à la Croix-Rouge à chaque achat. 

Reportage réalisé par Loïs Larges

Article écrit par Loïs Larges

Facebook
Twitter
LinkedIn

NEWSLETTER VÉLIZY TV

TOUTE L'ACTUALITÉ DE VOTRE VILLE !

Chaque semaine, recevez les JT, reportages et infos écrites directement sur votre adresse E-mail, restez au plus proche de l’actualité de Vélizy-Villacoublay !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents