A la découverte du food truck kazakh, Délices des Steppes

You must need to login..!

Description

Face à l’ampleur de la guerre en Ukraine provoquée il y a maintenant 14 jours par Vladimir Poutine, les équipes du foodtruck Délices des Steppes se mobilisent et organisent des collectes à destination des Ukrainiens. Préparations pour bébés, produits d’hygiène, médicaments, trousse de premiers secours ou encore conserves alimentaires. Alina et Jalymjam, à la tête du foodtruck et tous deux originaires du Kazakhstan. Si Alina est née et a vécu dans un pays encore sous l’égide de l’union soviétique, Jalymjam est arrivé il y a quelques années en France et parle couramment le kazakh. Kazakhs, Ukrainiens et Russes sont des peuples frères, de par leur héritage. Découvrez l’histoire d’Alina et Jalymjam à travers celle de leur restaurant sur roues  ! 

Des plaines du Kazakhstan à Vélizy

Alina Razhev est originaire du Kazakhstan et plus précisément née à Shymkent dans le sud du pays. A 18 ans, elle découvre Paris. C’est le coup de cœur. Elle décide ensuite de s’installer en France à 24 ans. Elle travaillera pendant 15 ans au Monoprix de Meudon comme employée polyvalente. De la caisse, à la charcuterie en passant par la fromagerie et la mise en rayon, le commerce et la relation client ça lui connait.

Pourtant, pendant tout ce temps, elle nourrissait un rêve, celui d’ouvrir un restaurant aux parfums de ses steppes natales. Après avoir vu un reportage sur les foodtrucks, elle se jette à l’eau pour concrétiser son rêve à 49 ans, cela il y a 6 mois : ouvrir son foodtruck Kazakh.

Toute sa famille la soutient dans ce pari audacieux. Sa fille lui a créé des outils de communication et a décoré cet ancien camion de pizzas. Sa sœur Madina gère l’administratif. Mais c’est surtout son beau-frère et bras droit, Jalymjam qui, en plus d’avoir réaménagé de A à Z cette cuisine sur roues, l’accompagne à chacun de ses services.

Délices des Steppes, la concrétisation d’un rêve

Ce foodtruck, « Délices des steppes » a ouvert en juillet 2021 et vous accueille les mercredis midi rue Niewport et les vendredi soir au quartier Mozart. Un foodtruck illustre parfaitement leurs origines nomades et leur sens du voyage. Cuisiner sur les routes est une façon pratique de faire découvrir leur cuisine traditionnelle.

Le mot d’origine turque “kazakh” signifie “homme libre”, et le Kazakhstan est un pays qui a toujours été habité par des nomades épris de liberté. Depuis des millénaires, les habitants élèvent et font paître de nombreux troupeaux dans les pâturages et les terres fertiles de la région d’Asie centrale en parcourant les steppes et les vastes plaines.

Jalymjam s’occupe du plat principal : le PLOV. Ce plat à base de riz peut rappeler les plats indiens ou ouzbek. Ils privilégient le bœuf car le mouton traditionnellement utilisé dans leur pays semble trop fort pour le palais des occidentaux. De son côté, Alina prépare 2 sortes de raviolis à base de farine de blé maison : les grands à la « vapeur » ou les petits « grillés ». Ils émincent la farce de bœuf et les oignons au couteau. A l’écoute de la demande de leurs clients, ces carnivores proposent aussi un version végétarienne de ces raviolis – avec de la farce aux épinards ou au potiron. Enfin, ils ont au menu des samsas garnis de bœuf, d’épinards, de champignons ou de cuisse de poulet.

Laisser un commentaire