Nouvelles restrictions sanitaires : quelles conséquences à Vélizy ?

You must need to login..!

Description

Mercredi 31 mars le président Emmanuel Macron a pris la parole à 20h pour s’adresser aux Français. Une annonce attendue depuis plusieurs semaines alors que le virus continue de gagner du terrain dans l’hexagone. Ainsi, toute la France est désormais soumise au mêmes restrictions que celles que connaissaient 19 départements depuis quelques semaines. Pascal Thévenot, maire de Vélizy fait un point au lendemain de ces nouvelles annonces.

Des restrictions renforcées sur tout le territoire

Depuis plusieurs semaines, l’exécutif discute de la bonne stratégie à adopter pour freiner la crise, alors que la troisième vague continue de s’installer en France. Ainsi, hier, mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a annoncé un renforcement des mesures actuellement en vigueur, et ce, pour tout le pays. “Les règles qui sont en vigueur dans les 19 départements en vigilance renforcée vont être étendues à tout le territoire métropolitain, dès ce samedi soir et pour quatre semaines“. En effet, si plusieurs territoires étaient épargnés par ce nouveau “confinement”, c’est aujourd’hui tout le pays qui est logé à la même enseigne. Ainsi, voici les principales mesures qui rentrerons en vigueur à partir du 3 avril et jusqu’au 2 mai, au moins.

Le couvre-feu instauré depuis le mois d’octobre et reculé à 19h il y a quelques semaines, restera en vigueur. Une attestation de déplacement sera toujours nécessaire pour se déplacer entre 19h et 6h du matin. De plus, le télétravail demandé par les pouvoirs publics depuis plusieurs mois deviendra systématique pour toutes les professions le permettant. Les commerces, dits non-essentiels, devront fermer leurs portes sur tout le territoire. Les déplacements inter-régionaux ne seront plus autorisés et une attestation de déplacement sera automatiquement demandée. De même pour les déplacements en journée au-délà de 10km du domicile.

Face à la fermeture des écoles, la ville se réorganise

Des restrictions déjà en mesure à Vélizy depuis le vendredi 26 mars. Ce qui va drastiquement changer, surtout pour les parents, c’est la fermeture des écoles dès vendredi soir. Afin de ne pas pénaliser les élèves, l’exécutif a fait le choix d’avancer les vacances scolaires et de mettre les mêmes pour toutes les zones du territoire. Ainsi, les écoliers, collégiens et lycéens métropolitains seront tous en vacances du 12 au 26 avril prochain. Les crèches fermeront également leurs portes dès ce vendredi et pour trois semaines. Les maternelles et primaires pourront reprendre les cours à la fin des vacances, progressivement. Mais pour les collégiens et lycéens il faudra attendre une semaine supplémentaire avant de retrouver les bancs de l’école. Pour les parents, enfants et adolescents, il faudra s’armer de patience. Les cours seront dispensés à distance, une configuration connue des familles lors du premier confinement et souvent redoutée.

Et pour aider les familles dans cette nouvelle période de restrictions, la ville de Vélizy reste à la disposition des parents pour assurer une continuité dans la prise en charge de leurs enfants. En effet, l’espace jeunesse sera ouvert pour accueillir les jeunes, n’hésitez pas à vous rapprocher d’eux pour plus d’informations. Enfin, se pose la question de la garde des enfants des personnels de santé. Ce soir, le premier ministre Jean Castex prendra la parole pour d’éventuelles informations supplémentaires. Pour finir, si le président à brièvement parlé des cours à l’université. les grands oubliés de ce discours restent encore les étudiants. BTS, classes préparatoires… Les établissements ferment et les cours à distance reprennent. Triste réalité des études supérieures depuis maintenant un an.

Accélérer la vaccination, mais avec quelles doses ?

La vaccination, grand espoir de cette sortie de crise devrait s’accélérer. Devant de telles déclarations, beaucoup s’offusquent, à commencer par le marie de la ville. En effet, un centre de vaccination a bien ouvert ses portes depuis lundi 29 mars mais les doses annoncées n’ont pas été celles reçues par les professionnels. De 2000 doses annoncées par semaine, le centre n’en n’a finalement reçu que 400 et ce pour les deux injections. Alors vacciner matin, midi et soir et même les week-ends et jours fériés : une utopie ? Ce qui est sûr c’est que malgré les efforts, les doses manquent et la vaccination peine à avancer. Néanmoins, Emmanuel Macron a promis hier un élargissement de cette vaccination, en suivant un calendrier précis. De ce fait, dès le 16 avril, les plus de 60 ans pourront se faire vacciner. De même pour tous les plus de 50 ans, à compter du 15 mai. Enfin, elle devrait être ouverte à tous les moins de 50 ans dès la mi-juin… Patience donc car si les doses ne sont pas au rendez-vous, le calendrier peinera à être respecté.

Enfin le président s’est voulu rassurant sur un retour progressif à la normale. Les lieux de culture ou la restauration pourraient rouvrir leurs portes à la mi-mai mais avec des conditions très précises. Mais un an après le premier confinement, seule la question des masques semble avoir avancé, pour le reste, retour en arrière. Il faudra encore être patient pour retrouver la vie qui nous manque tant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *