Les Jardins Partagés de Mozart

You must need to login..!

Description

C’était dans votre JT du 30 avril. C’est l’histoire de quelques amis désireux de faire pousser leurs propres fruits et légumes. S’ils cultivaient au départ sur leur balcon, la place s’est peu à peu limitée et leur est venu une idée : installer des potagers aux pieds des immeubles dans le quartier Mozart. Samedi 24 avril, nous avons assisté à la mise en place des potagers de cette toute nouvelle association vélizienne : les Jardins Partagés de Mozart. 

Fruits et légumes en bas de chez soi

Que ce soit par passion, par envie ou juste pour découvrir. Toutes les raisons sont bonnes pour venir mettre la main à la patte. Après avoir obtenu l’autorisation de la mairie et de la SEMIV (propriétaire des espaces verts aux pieds des immeubles), la jeune association des Jardins Partagés de Mozart se lance. Ainsi, ils sont une petite dizaine, adultes comme enfants, à s’être réunis pour mettre la machine en route. Si l’idée part à la base d’amis habitants le quartier, d’autres riverains se sont greffés à cette journée d’installation. Retourner la terre, délimiter les espaces de plantations, mettre en terre les semis. Pour cette première journée de plantation, des framboises et des fraises sont venues rejoindre le petit pommier déjà planté. A côté d’eux ont pris place betteraves, poireaux et quelques fleurs. Un vrai jardin partagé et ouvert à tous. Et avant même les premières plantations, la sensibilisation avait déjà commencé pour les habitants de ce quartier. En effet, Tamara, présidente de l’association, accompagnée de quelques membres, avait déjà mis à disposition des riverains des bacs à compost, prêtés par Versailles Grand Parc. Une action qui fonctionne quand on voit les bacs aujourd’hui bien remplis !

Donner quelques idées aux autres quartiers de la ville

Et c’est aussi parce que ces actions attirent que Tamara a voulu en faire une association. A peine lancée, ils sont toujours en recherche de matériel pour faire les choses au mieux. Ils comptent beaucoup sur la récup’, comme pour les palettes et autres pelles ou arrosoirs. Alors, si vous souhaitez vous débarrasser d’ustensiles de jardinage, n’hésitez pas à les contacter, tout nouveau matériel est bon à prendre ! Cette action éco-citoyenne s’inscrit dans un but bien plus large que celui de pouvoir consommer ses propres fruits et légumes. En effet, tisser du lien social, sensibiliser les véliziens, apprendre aux jeunes générations pour que ces actions deviennent des réflexes. Mais aussi, et surtout, essayer de diffuser cette pratique aux autres quartiers de la ville. Car elles attirent les curieux et donnent des envies aux autres habitants. La preuve en est avec les projets proposés dans le cadre du budget participatif : la plupart des projets présentés proposent l’installation de bacs à compost, de jardins partagés… Alors à quand pour les autres quartiers de la ville ? Une chose est sûre, la demande et l’intérêt sont bel et bien présents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *