Covid-19 : que retenir de la conférence de presse de Jean Castex ?

image

Vous devez être connecté(e)...!

Description

Jeudi 12 novembre, 15 jours après l’annonce d’un nouveau confinement, le premier ministre Jean Castex a tenu une conférence de presse pour préciser les mesures de ce confinement. Initialement prévu pour durer jusqu’au 1er décembre, ce confinement pourrait se prolonger. Voici ce qu’il faut retenir de la conférence de presse d’hier. 

Des règles de confinement qui restent inchangées

Ce deuxième confinement semble bien différent de celui que nous avons connu début 2020. Et cela n’est pas prêt de changer. En effet, hier, Jean Castex a annoncé que les règles resteraient inchangées pour les deux prochaines semaines. Confirmant qu'”il serait irresponsable de lever ou même d’alléger le dispositif” pour le moment. Même si l’épidémie semble se stabiliser dans plusieurs régions, cette tendance reste “récente donc fragile“. Les premiers effets positifs ne se font pas encore ressentir sur les hospitalisations.

Règles inchangées, les écoles, collèges ou lycées restent donc ouverts. Avec au moins 50% des cours au lycée en présentiel. Et la mise à disposition de 1,2 millions de tests antigéniques dans les établissements scolaires. Les jardins, parcs et plages ne vont pas fermer. Si le président Emmanuel Macron avait annoncé une période de confinement jusqu’au 1er décembre, la situation actuelle porte à croire que cette date sera repoussée. De plus, Jean Castex a rappelé hier qu’il serait toujours nécessaire de se déplacer avec une attestation, au-delà du 1er décembre. La patience est donc requise et nécessaire pour espérer sauver les fêtes de fin d’année. En revanche, le chef du gouvernement a bien précisé que ces célébrations ne seront pas celles auxquelles nous sommes habitués, “il ne sera pas raisonnable d’espérer organiser de grandes fêtes à plusieurs dizaines de personnes, notamment pour le réveillon de la Saint-Sylvestre”, a-t-il déclaré.

Un coup de pouce aux commerçants

Des fêtes un tant soit peu normales, c’est ce qu’espèrent les commerçants déjà très fragilisés par ces deux confinements. Ainsi, Jean Castex a annoncé que “des mesures d’allègement pourraient intervenir au 1er décembre mais seraient limitées strictement aux commerces”. Les commerces, ce qui exclu les bars, restaurants ou salles de sport. Le chef du gouvernement s’y est engagé, le gouvernement va “continuer à apporter un soutien économique massif à tous les commerces et toutes les entreprises qui ont été contraints de fermer”. 

Une situation sanitaire qui ne s’améliore encore que très faiblement. Jeudi 12 novembre, selon le bilan fourni par les autorités sanitaires, la France compte au moins 1.898.710 cas confirmés, dont 33.172 nouveaux cas en 24h et 42.960 morts au total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *