Grève : Grande mobilisation ce jour du collectif des personnels de l’IUT de Vélizy

Dans un communiqué de presse adressé ce mardi 10 octobre à Vélizy TV, le collectif des personnels de l’IUT de Vélizy revient sur les raisons qui l’ont poussées à sortir dans la rue aujourd’hui.

“Ce matin, le collectif des personnels de l’IUT et du Pôle Universitaire de Technologie de Vélizy, soutenu par des étudiants de l’IUT, s’est mobilisé devant la préfecture des Yvelines à Versailles pour la défense du service public. Cette mobilisation s’inscrit dans le cadre de la mobilisation générale de ce mardi 10 octobre 2017 à l’appel de neuf organisations syndicales.

L’IUT de Vélizy est spécialisé dans la formation aux métiers du numérique (informatique, robotique, multimédia, réseau), un secteur particulièrement en tension : le nombre de demandes d’étudiants ne cesse de croître alors que les emplois non pourvus sont également nombreux dans le secteur. Par exemple; le DUT MMI a reçu 2 200 candidatures sur APB (Admission Post Bac) pour 56 places disponibles pour la rentrée 2017, et le DUT Info en a réceptionné 2 100 pour 84 places. De plus, le métier de développeur a été le plus recherché par les recruteurs en 2016 (étude LinkedIn pour « Le Monde Campus »).

Le Pôle est par ailleurs situé dans un bassin d’emploi particulièrement dynamique dans le domaine du numérique, à proximité de nombreuses entreprises dynamiques du secteur (Dassault Systèmes, Thalès, PSA, Bouygues Telecom, etc.), est porté par des personnels motivés spécialistes du numérique et héberge le laboratoire LISV, spécialiste en robotique et réalité virtuelle.

L’IUT a pourtant chèrement payé les politiques publiques de ces dernières années et le gouvernement semble choisir de dégrader encore davantage une situation déjà tendue. Ainsi, de nombreux titulaires enseignants et personnels administratifs qui ont quitté l’IUT n’ont pas été remplacés, les budgets sont en baisse et les locaux en mauvais état. Depuis 2013, chaque année, les destructions de postes ont conduit à la fermeture de licences professionnelles en alternance, ainsi qu’à des fermetures de groupes dans des filières très demandées comme le DUT Informatique. La situation est si fragile que chaque départ de collègue génère le risque de fermer des formations pourtant très demandées. Tout autant que les enseignants, les personnels administratifs et techniques, qui encadrent les formations, sont touchés par les politiques menées.

Le manque de moyens humains empêche non seulement le bon fonctionnement de l’IUT mais également le développement de nouvelles formations nécessaires tant pour les étudiants que pour les entreprises du numérique (nouvelles licences en alternance, master de réalité virtuelle en partenariat avec l’UFR de Sciences, formation continue à destination des professionnels, davantage de groupes pour augmenter les places dans les DUT en tension, etc.)

Cette situation n’est pas spécifique à l’IUT de Vélizy mais, dans les conditions actuelles, les promesses du gouvernement concernant l’alternance et les places en DUT nous semblent bien hypocrites. Les stratégies à court terme visant à diminuer le nombre de fonctionnaires dans l’enseignement supérieur ne permettront pas de faire face à l’augmentation des demandes de formation d’étudiants, qui ne baisseront pas dans les années à venir, bien au contraire.

Nous avons choisi de travailler dans l’enseignement supérieur, car nous pensons qu’il est très important que tous les jeunes puissent avoir accès à une formation supérieure de qualité, quel que soit leur niveau de revenu. Les formations publiques permettent à tous les jeunes de pouvoir développer leurs talents, qu’ils soient riches ou pas, en bonne santé ou pas, et sans avoir besoin d’emprunter. C’est également essentiel pour permettre aux entreprises françaises de recruter des personnels adaptés à leur développement dans ce domaine où la demande est forte.

La situation de l’IUT de Vélizy est symptomatique de ce qui se passe au niveau national dans l’enseignement supérieur et la recherche : 5 000 étudiants supplémentaires et des moyens en baisse partout. L’algorithme d’APB n’est pas le seul responsable des bacheliers sans formation à la rentrée 2017 !”

Le collectif des personnels de l’IUT et du Pôle Universitaire de Technologie de Vélizy.

Opt In Image
Newsletter
Toute l'actualité de votre ville !

Chaque semaine, recevez les JT, reportages et infos écrites directement sur votre adresse E-mail, restez au plus proche de l'actualité de Vélizy-Villacoublay !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*